énergie alternative

Bienvenue à Energiealternative.fr, site dédié aux énergies nouvelles.

Face à l'épuisement prochain des énergies fossiles et à la diminution de la couche d'ozone, la communauté internationale s'est accordée, lors des Conférences de Rio et de Kyoto notamment, sur le besoin de recourir à des énergies alternatives, non polluantes et sans risque. Même s'il est appuyé par la France et quelques autres pays, le nucléaire comporte trop de risques environnementaux et géopolitiques pour constituer une solution viable. Les énergies renouvelables s'imposent naturellement comme le principal moteur énergétique des sociétés futures.

environnement

Energies renouvelables et sobriété énergétique

Les économies d'énergies sont l'une des priorités de l'Union Européenne, qui a fixé les étapes des « 3 x 20 » à l’horizon 2020 :

  • Réduction de 20 % des émissions de CO2
  • Baisse de 20 % de la consommation d'énergie
  • Proportion de 20 % d'énergie renouvelable dans la consommation d'énergie

En France, le Grenelle de l'Environnement a attribué des objectifs quantitatifs pour 2020 à chacune des grandes énergies rénouvelables : l'hydraulique, la biomasse, l'éolien, le solaire et la géothermie.

grenelle

Les limites des politiques actuelles

En France, certaines voix s'élèvent contre les énergies renouvelables. Le financement par l'Etat de la production d'énergies renouvelables est coûteux, notamment pour les installations photovoltaiques, les pompes a chaleur ou les poeles a bois. Les opposants aux énergies renouvelables considèrent qu'il s'agit de financer des productions qui bénéficient peu à l'économie nationale, les produits étant majoritairement importés.

Ce débat est toutefois biaisé par la puissance du lobby nucléaire. En réalité, s'il est autorisé de s'interroger sur l'efficacité des politiques de soutien aux énergies renouvelables menées en France, il semble acquis que les énergies renouvelables constituent l'avenir énergétique des sociétés modernes.